Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 04:14
Enfin, voici les schémas du moteur Hackenberger!
Le moteur Hackenberger est un moteur gravitationnel; il ne produit pas de l'énergie ex nihilo, il n'est pas "surunitaire", il ne fait que récupérer l'attraction terrestre, comme une éolienne récupère l'énergie du vent, par différentiel de pression sur les faces de ses pales et comme une hydrolienne récupère l'énergie des mouvements de l'eau (courants ou marées), toujours par différentiel de pression.

Aussi a-t-il été décidé de lui donner le nom de "gravitolienne".
Ce terme générique peut s'appliquer à tous les systèmes de moteurs gravitationnels passés, tels que la roue de Worcester ou la roue de Bessler, présents, et à venir.




Cette première version fonctionne par différentiel de couple.
Les poids "P", sont fixés sur les satellites "S1", comportant sur leur pourtour des dents en chevron (les dents des engrenages ne sont pas représentées sur les schémas).
Les satellites "S1" engrènent sur la couronne dentée "C1"; ils sont solidaires de l'axe "X", tournant librement dans la traverse "T", et solidaire des satellites "S2", de plus petit diamètre, qui engrènent sur la couronne "C2".
La couronne "C2" est synchronisée avec la couronne "C1" (le dispositif de synchronisation entre les couronnes n'est pas représenté).
Il est obligatoire d'utiliser des engrenages avec des dents en chevrons pour éviter tout déplacement latéral des engrenages dans la couronne. En effet, les dents sont la seule fixation des satellites; la traverse "T" ne doit EN AUCUN CAS être reliée à un axe central; cela empêcherait la rotation du dispositif.
La vitesse de rotation des différents éléments se calcule ainsi:

vC =  ((ØC - ØS) : ØC) x vS

On constate que la couronne "C2" tourne plus vite que la couronne "C1".

Pour un meilleur fonctionnement, les ensembles doivent être appareillés multiples ou sous multiples de 4.
Le fonctionnement est possible à partir de 2 poids. Plus le nombre de poids est élevé, plus la vitesse de rotation est grande.

Il est possible de faire une version ne comportant qu'un seul satellite de plus grand diamètre, le but étant de faire remonter le poids à l'aplomb du centre de la roue, afin de ne plus travailler en différentiel de couple, mais en couple net.
Le nombre de roues constituant la gravitolienne doit être un multiple ou un sous multiple de 4.

A l'autre extrémité de la traverse "T" on trouve un satellite guide "SG", engrenant sur la couronne "C2".
       

Partager cet article

Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger

Articles Récents

Liens