Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 04:20

Les machines gravitationnelles, ou gravitoliennes, sont elles en contradiction avec les lois de la Thermodynamique?

Les exemples de machines ayant fonctionné existent, et des procès verbaux font état de ce fonctionnement, dans deux cas précis: la roue de Worcester, et la roue de Bessler.

Pourtant, nombreux sont ceux qui remettent en cause le fonctionnement de ces roues, sous prétexte que les lois de la Thermodynamique non seulement ne pourraient pas expliquer le fonctionnement de ces roues, mais encore prouveraient qu'elles ne peuvent pas fonctionner.
En réalité, le problème est plus complexe que ça!
Trop de "partisans" du "mouvement perpétuel" clament haut et fort que ces machines sont sur-unitaires, c'est à dire qu'elles produisent plus d'énergie qu'elles n'en consomment; or, c'est faux!
Mais cet argument, trop souvent avancé nuit à la crédibilité de ces machines.
Une turbine hydraulique restitue moins d'énergie qu'elle n'en a absorbé.
Une éolienne restitue moins d'énergie qu'elle n'en a absorbé.
Ces dispositifs ne produisent pas d'énergie, en fait, ils la récupèrent, et en restituent une partie.
Par analogie avec "éolienne", j'ai créé le terme "gravitolienne" pour désigner toute machine récupérant l'énergie gravitationnelle. Ce terme est plus approprié, me semble t il que celui de "mouvement perpétuel", malheureusement, comment le traduire dans d'autre langues? Le terme de "perpetuum mobile" a lui l'avantage d'être compris dans toutes les pays!
Les gravitoliennes ne sont pas en contradiction avec la célèbre maxime attribuée à Lavoisier: "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme", maxime qui en fait serait d'Anaxagore de Clazomènes!
Maintenant, quid de l'application de la Thermodynamique aux gravitoliennes?
La Thermodynamique est avant tout la science de tous les phénomènes qui dépendent de la température et de ses changements.
Mais doit on considérer une énergie en comprenant l'ensemble de sa production? Ou bien doit on considérer une énergie sans se préoccuper de sa production?
L'énergie hydraulique est produite par l'action du soleil qui fait évaporer l'eau qui se condense en nuages qui tombent en pluie, qui alimente des ruisseaux, qui alimentent des rivières, sur lesquelles on installe des roues (moulins) ou des turbines, avec ou sans barrage.
Si on considère ainsi l'énergie hydraulique, la chaleur, en ce qu'elle fait évaporer l'eau entre en ligne de compte.
L'énergie éolienne est produite par une différence de densité entre l'air chaud et l'air froid, ce qui induit des différences de pression, donc du vent.
Considéré ainsi, il y a intervention thermique.
Mais, concernant les énergies fossiles: pétrole, charbon; ou même la biomasse: bois; prend on en compte l'énergie dépensée pour leur extraction (pétrole, charbon), l'énergie dépensée pour leur raffinage (pétrole), l'énergie nécessaire à leur croissance, leur abattage, leur conditionnement (bois)?
Non!
On ne prend en compte que leur énergie calorique!
Donc la Thermodynamique leur est applicable!
De même dans le cas de l'électricité, la Thermodynamique est applicable car lorsqu'on bloque un moteur électrique et qu'on continue à l'alimenter, il chauffe!
Si on bloque une roue de moulin ou une turbine, chauffe t elle?
Non!
Si on bloque une éolienne, chauffe t elle?
Non!
Si on bloque une gravitolienne, chauffe t elle?
Non!!!
Alors pourquoi vouloir leur appliquer les lois de la Thermodynamique?
Reste la deuxième loi de la Thermodynamique qui établit l'irréversibilité des phénomènes physiques.
Encore faudrait il savoir l'appliquer!
Les adversaires des gravitoliennes disent qu'il faut autant d'énergie pour remonter les poids qu'ils en ont produit en descendant, donc le bilan est globalement nul, ce qui induit une position d'équilibre, et comme il est de plus impossible de récupérer entièrement l'énergie, il y a même un déficit.
Cependant, je m'oppose à cet argument!
En effet, en particulier dans les roues à poids libres, les poids descendent d'un côté de la roue et remontent de l'autre côté, certes, mais d'une part, c'est dû au différentiel de couple, ceux qui descendent étant majoritairement plus éloignés de l'axe que ceux qui montent, et d'autre part, au sein de leur logement, que ce soit le mercure ou les poids, ils descendent toujours, ils ne remontent jamais!
En effet, comment le mercure de la roue "Siddantha Ciromani" ou celui de la roue de Bhaskara pourrait il remonter? Bien au contraire, il descend toujours du réservoir le plus haut vers le réservoir le plus bas de chaque paire!
Donc, en quoi est ce contradictoire avec la deuxième loi de la Thermodynamique?
Par contre, l'énergie restituée par une gravitolienne est inférieure à la gravitation qui s'y applique! Donc la machine n'est pas réversible! pas plus qu'une éolienne ne pourrait, avec l'énergie électrique qu'elle a produit générer autant de vent qu'il ne lui en a fallu pour produire l'électricité, pas plus que la turbine hydraulique ne pourrait remonter l'eau derrière le barrage.
Donc, les gravitoliennes ne sont pas en contradiction avec la deuxième loi de la Thermodynamique!
Alors bien sûr, peut être que les plus ardents détracteurs diront: "oui, mais c'est peut être vrai pour les gravitoliennes à poids libres, mais pas pour les gravitoliennes à poids commandés!"
Et là, je leur réponds:
L'impossibilité de fonctionner de certaines machines qui s'obstinent à rester en équilibre n'est pas due à l'irréversibilité des phénomènes physiques, mais tout simplement à une interaction entre deux axes qui provoquent un effet Roberval, qui bloque les machines en équilibre!
Mes derniers travaux, non encore publiés, prouvent l'origine de ce blocage, et trouvent la solution simple pour contourner cet obstacle; obstacle que j'avais déjà contourné dans mes gravitoliennes, mais qui, à cause des couronnes dentées s'avèrent trop compliquées à produire.
Alors, les gravitoliennes ont elles un avenir dans la production d'énergie propre?
Je réponds oui!
Et je pense que bientôt, nous en auront la preuve!!!

Article extrait de mon intervention sur le forum:

http://energies-propres.vraiforum.com/t4-Energie-gravitationnelle.htm 

Partager cet article

Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger

Articles Récents

Liens