Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 18:16

Dans un précédent article, j'ai fait état d'une formule:

d x n  <  D x Π

où,

d est le débattement des poids

n est le nombre de poids

D est la différence de distance entre l'ensemble des poids du côté descendant de la roue l'ensemble des poids du côté montant de la roue.

Or cette formule peut être simplifiée:

En effet, D est égal à d multiplié par la somme des sinus des angles, par rapport la verticale, formés par les droites reliant l'axe de la roue aux poids du côté descendant de la roue, c'est à dire les poids les plus éloignés de l'axe.

La formule devient donc:

d x n  <  d x (somme des sinus) x Π

Ce qu'on peut simplifier ainsi;

n  <  (somme des sinus) x Π

Cette formule est la formule incontournable à laquelle doit satisfaire toute roue dont la manoeuvre des poids est entièrement commandée par une liaison mécanique à partir de l'axe de la roue.

Or, ainsi simplifiée, on constate que la roue de Costa n'y satisfait pas, ce qui prouve bien l'action "extérieure" des contre poids dans la manoeuvre des poids.

Alors cette formule est elle inapplicable???

Non!

J'ai, je crois, trouvé le moyen de concevoir une machine à laquelle la formule s'applique grâce à quelques astuces.
Je vous en dirai plus sur cette machine plus tard!

Attention!!!
Cette formule doit pouvoir s'appliquer quelque soit la position de la roue.
Il est en effet très facile de dessiner une machine qui y satisfasse à une certaine position, mais qui n'y satisfasse plus dès qu'on la fait tourner de quelques degrés





Rappel: étant toujours dans une situation très difficile, les dons sont les bienvenus!
Pour vos dons via Paypal: jimhdlc@aol.com
D'avance, merci!

Partager cet article

Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger

Articles Récents

Liens