Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 01:21
Aujourd'hui, je vous présente la roue paradoxale de Willem Jacob 's Gravesande.


Willeme Jacobs 's Gravesande, né à Bois-le-Duc en 1688, mort à Leyde en 1742, juriste et diplomate des Provinces Unies, passionné de sciences, est connu pour ses études sur la pesanteur et la chute des corps, ainsi que pour avoir construit divers machines et dispositifs expérimentaux dont le célèbre anneau de 's Gravesande, toujours présent dans les classes de physique, destiné à mesurer la dilatation volumétrique des solides:


Il est également connu pour avoir éxaminé la roue de Bessler et avoir certifié qu'elle fonctionnait sans supercherie.


Moins connue est sa roue paradoxale, qui roule spontanément à contre-pente.
J'ai le plaisir de vous en présenter un prototype assez sommaire mais qui fonctionne parfaitement:


Il s'agit là de la version à rampe à simple pente, mais on peut aussi faire une version à rampe à double pente:



Si on observe bien on remarqueque si la roue remonte la rampe, en fait, elle descend en hauteur, car ce qui la fait monter, c'est l'abaissement de son centre de gravité.

Je compte bientôt commercialiser à titre de curiosité cette roue, j'espère qu'elle aura le succès qu'elle mérite.

Je dois signaler que cet objet fait quelque peu polémique au sujet de son appellation, étant plus connu en France sous le nom de "double cône de Nollet"
L'abbé Nollet avait en fait rencontré 's Gravesande, et s'était plus tard attribué la paternité de l'objet, qui a figuré parmi les objets de physique de certains collèges et lycée sous cette appellation.
En fait, on peut faire une différence entre les deux objets:
- La roue de 's Gravesande comporte généralement un disque entre les deux cônes qui ne sont pas forcément accolés au disque, et les deux cônes se terminent en pointe:





-Le double cône de Nollet n'a pas exactement les mêmes proportions et les cônes se terminent par des sortes de boutons:




Il existe aussi un autre objet de physique qui constitue également une roue paradoxale et qui remonte vraiment un plan incliné:



J'ai réalisé un modèle en carton de cette roue mais pour l'instant je n'en ai pas encore de vidéo.
Si on ajoute à cette roue deux tambours et qu'on la suspend d'une certaine façon à deux câbles, elle remonte le long des câbles, et elle se comporte comme un yoyo avant de se stabiliser en position haute.
On pourrait tenter une autre expérience amusante avec une version dentée de cette roue, posée sur deux rampes à crémaillères se rejoignant à leurs sommets:
La roue remonterait la rampe, descendrait un peu de l'autre côté, remonterait, redescendrait, remonterait, jusqu'à se stabiliserau sommet des deux rampes, comme la roue de 's Gravesande.
Mais contrairement à la roue de 's Gravesande, elle monte en hauteur, même si son centre de gravité s'abaisse.

Je vous prie d'excuser la mauvaise qualité des vidéos, mais je les ai faites avec mon appareil photo, et en l'absence de mon ange qui n'a pas encore pu retourner près de moi, c'est ma mère (91 ans) qui m'a servi d'assistante, donc je me suis limité dans le nombre de prises.

Je rappelle aux personnes désireuses de m'aider que les dons sont possibles via Paypal à: jimhdlc@aol.com



Partager cet article

Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger

Articles Récents

Liens