Concours

Recommander

Lundi 11 juin 1 11 /06 /Juin 02:58

Parallèlement au moteur gravitationnel, j'ai procédé à l'étude d'un moteur à aimants permanents, destiné à équiper tous les véhicules ne pouvant pas être équipés d'un moteur gravitationnel. Ce moteur à aimants pourrait également faire fonctionner des groupes électrogènes, mais vu le prix des aimants, il serait relativement cher.

Bien qu'ayant besoin de revenus, ma philosophie est de mettre à portée de tous le fruit de mon travail, aussi ai-je décidé de publier les plans de mon moteur magnétique.
Je demande seulement à toute personne voulant le reproduire d'inscrire ou de graver sur le modèle qu'il en fera l'une des inscriptions suivantes:
- Moteur Magnétique Hackenberger
-Hackenberger Magnet Motor

On remarque qu'il s'agit d'un moteur de type spirale dont la particularité est le rapport d'ouverture de la spirale:
Il est de 1,5 à 1, c'est à dire que pour un entrefer de 1 au point le plus fermé de la spirale, l'entrefer est de 1,5 au pont le plus ouvert.

Pourquoi cette particularité?

Sachant que la force de répulsion entre deux aimants est inversement proportionnelle au carré de la distance séparant les deux aimants, si, par exemple elle est de 100 Newtons à 1 cm d'entrefer, elle est de 78,74 Newtons à 1,125 cm d'entrefer, un quart de tour plus loin, 64,10 Newtons à 1,250 cm d'entrefer à un demi tour, 52,91 Newtons à 1,375 cm d'entrefer à trois quarts de tour, et 44,44 Newtons à 1,5 cm d'entrefer en fin d'ouverture de spirale.
On remarque donc que la poussée engendrée par la répulsion de 64,10 Newtons exercée sur l'aimant qui lui est diamétralement opposé permet à l'aimant du rotor se trouvant en fin de spirale de se réengager sur le début de spirale, puisque cette force s'ajoute à la force générée par les 44,44 Newtons de répulsion qu'il reçoit, ce qui est suffisant pour vaincre les 100 Newtons de la "marche" de réengagement.
Pendant ce temps, les deux autres aimants du rotor assurent la force motrice utilisable du moteur.

Il est bien entendu possible de multiplier le nombre d'aimants sur le rotor.
Il est également possible de modifier la position des aimants, par exemple en les plaçant obliquement.

Il est aussi possible de porter le rapport d'ouverture de la spirale jusqu'à 2 à 1, mais alors, le réengagement d'un aimant du rotor absorbe la poussée de deux aimants. Si on continue d'augmenter le rapport d'ouverture, le rendemment chute jusqu'à ce que le réengagement ne soit plus possible; il faut alors recourir à un éléctroaimant de réengagement à impulsion, et on obtient un moteur Minato!

La commercialisation du Moteur Magnétique Hackenberger est prévu d'ici quelques mois par l'intermédiaire d'une société en cours de formation. Cette même société commercialisera le moteur gravitationnel dès qu'il sera prêt et jugé assez performant.

Par J.Hackenberger - Publié dans : moteur-hackenberger
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés