Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 19:27
Merci!
Grâce à votre "générosité" (aucun fichier PDF vendu!), je n'ai plus d'accès Internet!

Merci! Encore Merci!

Pour ceux qui toutefois se décideraient à acquérir un fichier, prière d'envoyer votre paiement via Papal à:

jimhdlc@aol.com
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 04:30
Toujours autant de visiteurs par jour, mais que ce soit à 15 € ou à 10 € le fichier PDF de la roue de 's Gravesande ou double cône de Nollet n'a pas plus de succès! Pas un seul de vendu!!!

Je suis vraiment dégoûté!

Merci! franchement, merci! 
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 04:26
 En raison du total insuccès du fichier PDF permettant de monter 4 roues de 's Gravesande, ou doubles cônes de Nollet, et leurs 4 rampes, je baisse le prix de 33%, et je propose désormais le fichier à 10,00€.

J'espère qu'il aura un peu plus de succès!
En effet, avoir 77 ou 78 visiteurs par jours (ça m'étonnerait que les 77 ou 78 mêmes viennent chaque jour de la semaine sur le blog!) et ne pas en vendre un seul, c'est rageant.

Si intéressés, veuillez adresser vos commandes et paiements via Paypal, de préférence à:

jimhdlc@aol.com

D'avance, merci!
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 04:42
Dans mon précédent  article, j'ai proposé un fichier PDF permettant la réalisation de doubles cônes et de rampes simples et doubles:
Malgré des dizaines et des dizaines de visites par jour sur mon blog, personne n'a souhaité acquérir un fichier!
Ai-je passé tant de temps à le préparer pour rien?
Je ne pense pas que 15€ pour ce fichier soit excessif, quand on voit ce qu'ont peut habituellement avoir pour cette somme!
Et moi qui pensais que ça allait partir comme des petits pains, me permettant ainsi de régler certains des problèmes qui m'accablent; eh bien non! il semble que je me sois trompé!
Donc, bientôt n'aurais-je sans doute plus de ligne téléphonique, plus d'Internet, et plus de voiture en état de rouler... Joyeux Noël en perspective!!!
La seule demande que j'ai reçue, est une demande de devis pour un modèle en bois; c'est mieux que rien! Mais bon, une seule demande pour l'instant...
Je précise aux personnes qui seraient intéressées par un modèle en bois, qu'elles veuillent bien préciser la dimension approximative souhaitée, l'essence souhaitée, ainsi que les rampes souhaités, simple, double, ou les deux.

S'il vous plaît, faites un geste! Je peux vous assurer qu'un fichier vous procurera d'abord le plaisir de monter vous-même vos machines, que cela occupera un moment de vos soirées hivernales, et que vous obtiendrez des machines curieuses à observer qui amuseront petits et grands!

Pour les conditions d'acquisition, veuillez vous reporter à l'article précédent.

D'avance, merci! 
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 17:35
 Comme annoncé, un fichier PDF (éventuellement Word pour ceux qui ne disposent pas d'Acrobat Reader) est disponible pour ceux qui voudraient assembler une roue de 's Gravesande, ou double cône de Nollet.

Le fichier comprend:
-Un bref historique de la roue.
-Une notice de montage
-Des planches à découper permettant d'assembler 4 doubles cônes et 4 rampes:
  2 doubles cônes blancs, 1 rampe à simple pente et 1 rampe à double pente   
  blanches, 2 doubles cônes colorés (jaune d'or), 1 rampe à simple pente et 1 rampe  
  à double pente colorées (marron).
  Les doubles cônes font 10 cm de diamètre, comme sur les vidéos de l'article     
  concernant la roue de 's Gravesande.

File0001File0001b.jpgFile0004.jpgFile0004-copie-1.jpgFile0003.jpgFile0003
File0001bcouleur.jpgFile0001couleur.jpgFile0004couleur.jpgFile0004couleurFile0003couleur.jpgFile0003couleur

Le fichier est à imprimer par vos soins sur du papier d'environ 150g/m².

Copyright: L'acquéreur du fichier peut l'imprimer autant de fois qu'il en a envie, mais il s'engage à ne pas céder le fichier ni des planches imprimées à des tiers, toutefois, il peut donner à titre de cadeau des machines assemblées ou des planches imprimées à ses proches.
Si l'acquéreur est un établissement scolaire, il s'engage à ne pas céder le fichier ni de planches imprimées à un autre établissement, ni à des tiers hors de l'usage qui peut en être fait en classe.

Le fichier est envoyé par mail à toute personne qui en fait la demande en échange d'un don de 15,00 €.

L'envoi des dons est possible via
www.paypal.fr à jimhdlc@aol.com
Pour ceux qui ne possèdent pas de compte Paypal, les dons peuvent être faits par virement, (en n'oubliant pas d'envoyer un e-mail signalant qu'ils ont effectué un virement!) à:
Jim Hackenberger
CCP 0980855R Bordeaux
IBAN: FR14 2004 1010 0109 8085 5R02 253
BIC: PSSTFRPPBOR
LA BANQUE POSTALE - CENTRE DE BORDEAUX 33900 BORDEAUX CEDEX 9

Possibilité aussi d'envoyer un chèque; sur demande l'adresse vous sera indiquée par mail.

La roue de s' Gravesande peut être un cadeau original!

Pour ceux qui souhaiteraient acquérir une version en bois vernis, c'est possible; devis sur demande!
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 02:43
Que les personnes qui m'ont demandé des renseignements par mail veuillent bien excuser ma lenteur à leur répondre, mais j'essaie de me remettre d'un accident de santé qui m'a laissé sans forces.

À bientôt, j'espère... 
Repost 0
Published by J.Hackenberger
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 16:47
Je vous présente aujourd'hui mon nouveau moteur à aimants permanents.

Nouveau? Pas tant que ça, car il dormait dans mes archives depuis pas mal de temps. Si je ne l'avais pas publié, c'est parce que je maîtrisais mal le fonctionnement des plaques séparatrices.

Comme on le voit sur les dessins, le moteur est constitué d'aimants permanents opposés "A", enchâssés dans des supports en aluminium "P", guidés par des tiges guides "G", et reliés à des bielles "B", actionnant des vilebrequins "V", synchronisés entre eux par une cascade de pignons.

Sur ce premier dessin, représentant un ensemble de deux aimants au Point Mort Haut, les aimants sont séparés par les plaques séparatrices "PS", et, comme on le sait, deux aimants de même polarité séparés par une plaque de tôle assez épaisse s'attirent.



Sur le deuxième dessin, représentant un ensemble de deux aimants au Point Mort Bas, les solénoïdes "S", actionnés par un distributeur non représenté sur le dessin, ont tiré les plaques séparatrices "PS", laissant les deux aimants face à face, ce qui a pour effet qu'ils se repoussent, entraînant la rotation du moteur.



L'ouverture des plaques séparatrices s'effectue environ 3° après le P.M.H, et leur fermeture, au P.M.B.
A l'arrêt, les plaques sont fermées; il suffit de mettre le contact pour qu'elles prennent leur position, en rapport avec la position des aimants, et le moteur démarre; je pense qu'on peut réguler le régime moteur en jouant sur l'ouverture plus ou moins grande des plaques; on obtient un effet de frein-moteur en ouvrant toutes les plaques en même temps. Pour arrêter le moteur, on ferme toutes les plaques.

Ces dessins ne sont que des représentations du principe de fonctionnement du moteur, il y manque certaines pièces non essentielles.

Pour obtenir un moteur fonctionnant correctement, il faut au moins trois ensembles de deux aimants.
Il est possible de fabriquer des moteurs de toutes tailles, de quelques kW à quelques dizaines de milliers de kW, et avec un nombre plus ou moins important de paires d'aimants.

Dans un premier temps, j'avais pensé utilser un embiellage M.A.P ou twin M.A.P en cas de juxtaposition de deux ensembles de deux aimants, mais je l'ai jugé trop complexe, et surtout, il ne permettrait pas une aussi grande vitesse de rotation du moteur, j'ai donc préféré l'écarter au profit de deux vilebrequins syncronisés, ou quatre en cas de juxtaposition.
On pourrait aussi contruire des moteurs avec seulement un seul aimant mobile par ensemble, l'autre restant fixe, mais je pense que ces moteurs seraient sujets à plus de vibrations, pour un rendement pas supérieur.

Quels usages pour ce type de moteur?

-Tondeuses à gazon; enfin silencieuses et surtout non polluantes! en effet, peu de personnes savent que certaines tondeuses à gazon polluent autant que 90 voitures!!! Imaginez 90 voitures dans votre jardin!
-Groupes électrogènes.
-Motos.
-Voitures.
-Camions.
-Engins de chantier.
-Engins agricoles.
-Locomotives.
Et, sous réserve que les aimants ne perturbent pas le fonctionnement de certains instruments:
-Engins militaires.
-Bateaux.
-Avions.

Cependant, se pose une question: disposera-t-on d'assez de terres rares pour fabriquer les aimants?
Pas sûr! Je pense qu'il faudra chercher à produire des aimants puissants avec des matériaux moins rares.




Je rappelle aux personnes désireuses de m'apporter leur aide que les dons sont possibles via Paypal à : jimhdlc@aol.com
D'avance, merci! 
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 01:21
Aujourd'hui, je vous présente la roue paradoxale de Willem Jacob 's Gravesande.


Willeme Jacobs 's Gravesande, né à Bois-le-Duc en 1688, mort à Leyde en 1742, juriste et diplomate des Provinces Unies, passionné de sciences, est connu pour ses études sur la pesanteur et la chute des corps, ainsi que pour avoir construit divers machines et dispositifs expérimentaux dont le célèbre anneau de 's Gravesande, toujours présent dans les classes de physique, destiné à mesurer la dilatation volumétrique des solides:


Il est également connu pour avoir éxaminé la roue de Bessler et avoir certifié qu'elle fonctionnait sans supercherie.


Moins connue est sa roue paradoxale, qui roule spontanément à contre-pente.
J'ai le plaisir de vous en présenter un prototype assez sommaire mais qui fonctionne parfaitement:


Il s'agit là de la version à rampe à simple pente, mais on peut aussi faire une version à rampe à double pente:



Si on observe bien on remarqueque si la roue remonte la rampe, en fait, elle descend en hauteur, car ce qui la fait monter, c'est l'abaissement de son centre de gravité.

Je compte bientôt commercialiser à titre de curiosité cette roue, j'espère qu'elle aura le succès qu'elle mérite.

Je dois signaler que cet objet fait quelque peu polémique au sujet de son appellation, étant plus connu en France sous le nom de "double cône de Nollet"
L'abbé Nollet avait en fait rencontré 's Gravesande, et s'était plus tard attribué la paternité de l'objet, qui a figuré parmi les objets de physique de certains collèges et lycée sous cette appellation.
En fait, on peut faire une différence entre les deux objets:
- La roue de 's Gravesande comporte généralement un disque entre les deux cônes qui ne sont pas forcément accolés au disque, et les deux cônes se terminent en pointe:





-Le double cône de Nollet n'a pas exactement les mêmes proportions et les cônes se terminent par des sortes de boutons:




Il existe aussi un autre objet de physique qui constitue également une roue paradoxale et qui remonte vraiment un plan incliné:



J'ai réalisé un modèle en carton de cette roue mais pour l'instant je n'en ai pas encore de vidéo.
Si on ajoute à cette roue deux tambours et qu'on la suspend d'une certaine façon à deux câbles, elle remonte le long des câbles, et elle se comporte comme un yoyo avant de se stabiliser en position haute.
On pourrait tenter une autre expérience amusante avec une version dentée de cette roue, posée sur deux rampes à crémaillères se rejoignant à leurs sommets:
La roue remonterait la rampe, descendrait un peu de l'autre côté, remonterait, redescendrait, remonterait, jusqu'à se stabiliserau sommet des deux rampes, comme la roue de 's Gravesande.
Mais contrairement à la roue de 's Gravesande, elle monte en hauteur, même si son centre de gravité s'abaisse.

Je vous prie d'excuser la mauvaise qualité des vidéos, mais je les ai faites avec mon appareil photo, et en l'absence de mon ange qui n'a pas encore pu retourner près de moi, c'est ma mère (91 ans) qui m'a servi d'assistante, donc je me suis limité dans le nombre de prises.

Je rappelle aux personnes désireuses de m'aider que les dons sont possibles via Paypal à: jimhdlc@aol.com



Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 03:52
Aujourd'hui j'ai le plaisir de vous présenter une nouvelle gravitolienne, non pas sous forme de schémas mais sous la forme de photos d'une maquette (en carton, non fonctionnelle) :




La manivelle vert pâle sert à démarrer, accélérer, ralentir, et arrêter, voire inverser le sens de rotation de la machine en orientant la couronne jaune, servant de guide à la couronne verte, laquelle est reliée à la roue rouge par des basculeurs bleu clair, lesquels basculeurs, incorporant un vérin contenant un ressort fonctionnant en traction, par l'intermédiaire des bras bleu foncé, font coulisser les poids gris sur les glissières orange, créant un déséquilibre faisant tourner la roue rouge et la couronne verte dans le sens des aiguilles d'une montre.

Après avoir réalisé la maquette, je me suis aperçu que cette roue peut être simplifiée et son couple augmenté, en réduisant la taille de la roue rouge, en augmentant la taille des basculeurs bleu clair, et en plaçant les poids sur les basculeurs.

Je pense également vous présenter bientôt une autre gravitolienne, qui pourrait être encore plus performante.

Pour ceux qui souhaiteraient m'aider, je rappelle que les dons sont possibles via Paypal à:

jimhdlc@aol.com    

D'avance, merci!

 
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 05:32
Aujourd'hui, je vous présente une machine dont l'idée m'est venue tout à fait par hasard.
En 10 minutes, elle est apparue dans mon esprit, le premier schéma de principe était tracé, et les premiers calculs faits.
Il m'a fallu ensuite affiner ça, concevoir le système de verrouillage des poids, et mettre au propre.
Au fur et à mesure que j'ai affiné l'étude de cette roue, une idée m'est venue:

Et s'il s'agissait de la mystérieuse machine conçue par Bessler en 1738 ?

En effet, en 1738, Bessler annonça avoir inventé une fontaine qui ne cessait pas de couler, et un orgue qui ne cessait pas de jouer.
Il est impossible de réaliser une circulation d'eau sans pompe, de même qu'il est impossible de réaliser une circulation d'air sans soufflets.
De ces impossibilités, il en résulte que Bessler avait inventé une nouvelle machine capable d'actionner deux pompes ou deux soufflets.
Pourquoi deux pompes ou deux soufflets?
Parce que dans une fontaine, il faut au minimum deux pompes à bras pour obtenir un débit régulier, et dans un orgue, il y a deux soufflets, à l'époque actionnés de façon alternative, soit par les pieds de l'organiste, soit par un assistant.
Autre contrainte, pompes ou soufflets doivent être actionnés silencieusement, ce que ne pouvait pas faire la roue de Bessler, dont on sait qu'elle produisait des bruits de ressorts et autres claquements.
Donc, Bessler aurait bel et bien conçu une autre machine.

Examinons maintenant la machine dont l'idée m'est venue:


Cette machine, on le constate, est constituée de deux roues contra rotatives croisées.
Il s'agit là d'un schéma de principe, donc tous les détails ne sont pas reproduits.
Chaque roue A et B est constituée de deux disques (un seul est visible sur le schéma), fixés sur un axe.
Chaque disque comporte 4 fentes ouvertes, et 4 fentes fermées.
Dans les fentes fermées, circulent les axes des poids.
A chaque fente fermée, correspond une fourche coulissante F, comportant un petit poids; elle agit sur les ressorts R, bloquant ou libérant les axes de poids suivant sa position.
A l'endroit où les roues se croisent, les axes de poids circulant dans les fentes fermées s'engagent dans les fentes ouvertes de la roue opposée, se trouvant repoussés à mi distance entre les axes des deux roues; ils effectuent donc leur remontée en exerçant un couple constant sur chacune des roues, toujours inférieur au couple généré par les poids descendants.
Arrivés à l'endroit où ils se dégagent des fentes ouvertes, les axes des poids se trouvent être verrouillés par les ressorts R; ils ne sont déverrouillés qu'après être passés en dessous de la ligne horizontale passant par les deux axes.

Cette machine présente une particularité intéressante: elle peut être arrêtée mécaniquement en déplaçant le support d'une des roues de façon à l'écarter de l'autre.
Autre particularité: présentant deux axes, sur chacun desquels on peut installer une manivelle, elle se prête bien à l'entraînement de deux pompes à bras ou deux soufflets.
Enfin, en garnissant de feutre les bords des fentes, elle peut être très silencieuse.

Je la livre à votre réflexion!
Bessler l'avait-il ou non inventée avant moi?

Cette machine peut se prêter à une évolution; j'aurais sans doute le plaisir de vous présenter cette évolution, mais je ne sais pas encore quand...
En effet, matériellement, je suis dans une situation catastrophique. Physiquement et psychologiquement, je suis épuisé. Moralement, j'endure plus que ce qu'il est humainement supportable d'endurer.
Dans ces conditions, il m'est difficile d'avoir la tête à mes recherches.

Pour ceux qui souhaiteraient m'aider matériellement, je rappelle que les dons sont possibles via Paypal à:

jimhdlc@aol.com

Merci à ceux qui m'ont déjà apporté leur aide, matérielle ou morale!
Merci d'avance à ceux qui le feront.
 
Repost 0
Published by J.Hackenberger - dans moteur-hackenberger

Articles Récents

Liens